sensiplan Sensiplan logo
NL / FR / DE / EN

Comment fonctionne Sensiplan?

Pour obtenir une grossesse, un ovule et un spermatozoide doivent fusionner. Les ovaires ne libèrent qu’un seul ovule par mois. Il ne peut être fécondé que pendant moins d’un jour. Les spermatozoïdes peuvent survivre plusieurs jours dans le corps de la femme aux alentours de l'ovulation. Durant cette période, la température corporelle, la glaire cervicale et le col de l'utérus subissent des changements très nets.

La femme observe quotidiennement ses signes corporels, les note sur un graphique et les interprète selon des règles clairement définies. Ainsi elle peut déterminer la phase fertile commune et soit poursuivre une grossesse soit l’éviter.

Température

Qui observe l’évolution de la température matinale (temperature basale), se rend compte qu’il y a deux niveaux de température. Avant l’ovulation le niveau de température est un peu plus bas, vers l’ovulation la température monte nettement. Cette observation permet de determiner de façon certaine le début de la période infertile après l'ovulation.

Glaire cervicale

Tout au long du cycle des glandes localisées dans le col de l'utérus produisent une glaire de qualité différente et en quantités variables. En général la femme percevra de la glaire pour la première fois quelques jours après les règles.

Au début elle sera visqueuse et épaisse, collante, crèmeuse et souvent blanche. A mesure que l’ovulation approche elle devient plus fluide et plus claire, presque du blanc d’oeuf . À ce stade la glaire a la qualité requise pour permettre aux spermatozoïdes de nager vers l’ovule, et de le pénétrer, mais aussi pour survivre quelques jours dans l'utérus en attendant l’ovulation.

Après l’ovulation, la glaire cervicale s’épaissit à nouveau, elle bloque l’entrée du col de l’utérus avec un bouchon visqueux et devient impénétrable pour les spermatozoïdes.

Chaque femme peut observer ces phénomènes. Lorsque pendant la phase fertile une glaire abondante inonde le vagin, la femme perçoit alors au niveau de vagin une sensation humide ou mouillée. En s’essuyant la vulve elle observe la qualité de la glaire, si elle est épaisse ou liquide, quelle est sa couleur, jaunâtre ou blanche.

Col de l’utérus

La femme peut reconnaître le changement de sa fertilité grâce à un autre signe corporel: au changement du col de l’utérus. Celui-ci, de forme conique, se projette au fond du vagin. Tout au long de son cycle, en examinant régulièrement le col de l’utérus, la femme peut, en règle générale, clairement percevoir les changements de la position, de la consistance et de l’ouverture du col. Cette auto-observation n’est pas indispensable, mais peut parfois – comme lors de la préménopause ou dans le postpartum – offrir une aide complémentaire.